Ame-Lot

L’immeuble de logement étudiant de la rue Amelot est un projet qui s’insère dans un interstice urbain: la surépaisseur d’un mur pignon. C’est sur l’épaisseur de ces murs que le fin bâtiment se construit.

La forme urbaine est une extension des murs aveugles et des héberges existants. Pas de bâtiment détruit, donc pas de pollution. La peau est constituée d’un module existant: la palette de bois. Tenues par des charnières horizontales, les palettes se contractent vers le haut et permettent soit une occlusion, soit  une large ouverture visuelle. La modularité des différentes palettes crée une géométrie d’usage variée et toujours renouvelée.

Le détournement de matériaux permet de recycler l’existant sans transformation supplémentaire, onéreuse en termes de production. La réelle démarche environnementale consiste en effet à ne pas détruire, mais à superposer les interventions sur le patrimoine construit. Il s’agit en effet d’une nouvelle logique foncière,  puisque non réferencée sur parcelle,réalisée  de facto dans une « écologie » de moyens .

 

Photographe: Laurent Clément
Architectes: Stephane Malka, Alice Barrois
Client: Privé
Lieu: Paris
Type: Logement
Etat: Etude

Laisser un commentaire