Musée du Quai Branly

Scénographie de l’exposition « Philippines » au Musée du Quai Branly Philippines, arts de l’échange

D’où ce sol qui devient carte, cette carte qui devient territoire, ce territoire qui devient le lieu où les déplacements du visiteur, suivant le trajet le plus court, ou suivant quelques randonnées plus longues, tracent les chemins des échanges et des réciprocités.

Êtres visibles d’aujourd’hui à la rencontre des objets, des œuvres de ces complexes Philippines, dont les déambulations entre montagnes et mers (deux lieux où le regard porte) esquissent le réseau de ces relations commerciales ou symboliques, magiques ou poétiques…

Ainsi l’exposition est un espace complexe et déductif, combiné à partir d’une multiplicité de centres et développé par des échos successifs de formes et de volumes ; un espace qui superpose, qui fractionne, qui redouble ses éléments, qui multiplie les détails pour créer dans le sens le plus fort un milieu englobant.

Une forme panoramique donc, réclamant du visiteur ce regard mobile, développant son attention poétique pour l’amener à découvrir et composer cette épopée.


Equipe: Stephane Malka architecte mandataire / Ducks Scéno scénographes / Yann Kersalé concepteur lumière / Les graphiquants identité graphique
Client: Musée du Quai Branly
Lieu: Paris
Type: Scénographie
Etat: Concours

 

Laisser un commentaire